ThuneBerg, un logo qui marche


La marionnette mal-articulée au visage grimaçant vient de fêter sa majorité.

Il a donc fallu attendre ses 18 ans pour qu’il soit enfin évident que la gamine mal-élevée par ses bobo-gauchos de parents était un artifice, un gadget, un toutou de salon sans la moindre fulgurance qui faisait là où il lui disait de faire.

Mais avec la majorité arrive la responsabilité pénale et voilà la marionnette poursuivie pour les faits de son marionnettiste. Mais qui lui reproche quoi ?

Une broutille, il lui est fait grief d’être ce qu’elle est, un déni de libre arbitre en somme. Ce n’est pas le réseau liberticide Twitter qui le lui reproche, mais c’est ce même réseau qui, une fois de plus, est l’outil de l’affaire. Voyons plutôt.

Innocemment, ThuneBerg (montagne d’argent en français) a fait le cadeau des fruits de son esprit à ses 5 millions d’abru … followers, juste avant d’effacer lesdits fruits qui apparemment venaient plutôt d’un esprit par procuration. Oui, les mots de ThuneBerg venaient de son ventriloque et que disait ce ventriloque ?

Eh bien, le ventriloque lui avait préparé un « toolkit » militant pour lui expliquer comment alimenter des troubles sociaux en Inde. 

Ce kit d’outil politique a été ensuite envoyé sans malice et sans la moindre modification à son fan-club, avant que, réalisant sa bévue, elle ne l’efface, mais trop tard.

Explorons un peu la chose : des tweets sont suggérés avec des conseils de présentation, de partage de données dont un dossier de déclarations à reprendre, notamment celle de Rihanna (un thon qui a déjà mordu à l’hameçon) plus des tweets à retwitter concernant  Boris Johnson, Narendra Modi, qui est ici la cible de l’agitation organisée. Il est question aussi d’utiliser le fameux média fake news CNN qui participe à l’agitation, de faire campagne auprès de l’ONU, de créer des thèmes en #.

Il faudra lancer cette campagne sur twitter le 4 et le 5 février entre 11h00 et 14h00, susciter des messages images et vidéos dans cette campagne, appeler des élus, organiser des pétitions, se réunir devant les ambassades d’Inde. Voila les instructions reçues et retransmises.

Vous allez me dire, tout cela c’est un travail militant habituel assuré par la base. Vraiment, alors pourquoi un mouvement aussi spontanée s’organise-t-il de cette façon et que vient faire ThuneBerg dans l’affaire.

Soutenir tout simplement, comme la dernière abru du type Lady Gogol, Madonna ou reniflées de Biden. Soutenir avec quelques paroles qui viennent du cœur : « Je veux que tu paniques » ou autres déclarations légendaires à reproduire afin de marquer l’esprit de nos gosses par profs d’histoire-géo interposés.

Soutenir, vraiment  ? Comme le prétend le journal bobo « Le Monde » qui écrit : « Le message de Rihanna a été retweeté plus de 230 000 fois et commenté par près de 80 000 personnes. D’autres personnalités ont alors pris le relais. La jeune activiste suédoise Greta Thunberg, d’abord, qui, à l’instar de Rihanna, a partagé le reportage de CNN en proclamant : « Nous sommes solidaires de la #farmersprotest en Inde. »

Ou être le relais d’un mouvement politique dont elle est véritablement la marionnette. Car, et désormais c’est bien clair, rien de ce que dit ThuneBerg n’a été pensée par elle.

D’ailleurs si les internautes Indiens s’en sont pris à elle, si Praveer Ranjen, pour la police de Delhi parle d’appels à l’organisation de conflits religieux et ethniques, les autorités Indiennes ont bien compris la qualité de simple marionnette de ThuneBerg, ce n’est pas tant elle qu’elles poursuivent mais le ventriloque.

Quelques idées sur le ventriloque et l’organisation de déstabilisation ?

Quelques indices :

La nièce de Kamala Harris, complice du coup d’état de Biden, participe à cette campagne de déstabilisation et parle de « dictateurs fascistes » pour qualifier la démocratie indienne, wow. Amusant quand on sait que sa tante arrive au pouvoir suite à une fraude électorale massive alors que Narendra Modi se fait élire et réélire très largement.

Creusons encore, alors que ThuneBerg déclarait en février 2019 sur Facebook : « La seule personne derrière moi, c’est moi-même ! ». Ce qui relève d’un contorsionnisme certain et est contredit par quelques esprits chagrins suivant son compte et profitant d’un bug pour se rendre compte qu’un certain Svante Thunberg (son père), et Adarsh Prathap, délégué pour l’organisation pour le changement climatique à l’ONU, ont pris son clavier.

En cherchant encore on retrouvera derrière la gamine une enveloppe un logo, une marque déposée  pour des objectifs qui sont très clairs : NOTRE ASSERVISSEMENT.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/monde/climat-le-mouvement-de-greta-thunberg-est-finance-par-de-riches-mecenes-111332

Voila, comme cela ça fait un peu moins rire non ?

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s