Independence Day, on aime !


Critique TV oui, mais à Télé Obs

Un certain Forestier prépare ses critiques télé de façon tout à fait particulière, bon il a une excuse : il travaille pour Télé Obs.

Ses critiques n’ont pas un grand intérêt si ce n’est celui d’une introspection de l’auteur et de ses obsessions à partir de clichés et lieux communs qui pourraient faire rire s’il en restait au second degré. Mais après vérification le gars pense bien ce qu’il exprime et Télé Obs n’est pas un journal satirique. 

Il aime pas « Independence day »

On a compris que Forestier n’aime pas « Independence Day », le film. Il a le droit, mais encore faut-il savoir pourquoi …

Non en fait on s’en fout de ce qu’il aime, mais ses obsessions valent le coup de s’attarder d’autant qu’elles sont fréquentes chez le bobo germanopratin à moins qu’il soit Rissois (du nom des habitants de la célèbre capitale Ris-Orangis).

Puisqu’on parle d’obsession, et sans se risquer à tomber dans l’exercice illégal de la médecine qui consisterait à établir un diagnostic psychiatrique de l’intéressé, je ne ferai que noter certains termes utilisés et laisser au lecteur le soin d’interpréter.

Comment détecter un parano ?  

D’abord le titre de la critique : « Washington parano ».

Le film « Independance day » de Roland Emmerich, serait donc l’expression de la parano de son réalisateur allemand ou éventuellement de tout le peuple américain, ou encore peut-être de ceux qui vont voir et apprécier le film.

Va savoir, en tout cas c’est un film de paranoïaque, c’est-à-dire un film qui s’adresse à ceux qui souffrent d’un délire interprétatif de persécution et qui peuvent réagir par des réactions violentes à l’égard des autres. Les amateurs enthousiastes seraient donc dangereux.

Voila donc pour la mise en garde, il s’agit donc d’un film produit à l’intention d’un public de fous potentiellement violents.

Ma twingo en apesanteur

Mais voyons la suite : « des pustules venues d’ailleurs arrivent en Twingo géantes … se garent au-dessus de New-York, Paris et Ris-Orangis ». Je vous mets le trailer en bas pour que vous puissiez vous rendre compte des engins.

Le gars est drôle quand même, des twingo géantes qui se garent au-dessus de Ris-Orangis !

Il y a du vécu là dedans, pourquoi des twingos et pourquoi Ris-Orangis, ville évidemment bien connue des américains ?

Parle-t-il d’une expérience personnelle vécue à Ris-Orangis un jour où il a cru s’envoler, d’une hallucination dont il veut nous faire profiter.

Et pourquoi pas des Dacia gigantesques au-dessus de  La Touche de Villiers-Couture ?  Ah non cela c’est personnel.

Les Américains sont des crétins

Quel joyeux drille ce Forestier, il continue : « foutent le feu à la Bibliothèque municipale de Los Angeles (trois livres) ». Pas vu cela non plus dans le film, mais l’argument est juste le prétexte pour balancer un a priori : quels incultes ces Américains, seulement trois livres à la Bibliothèque municipale de Los Angeles et pas même un abonnement à l’Obs !

Ah ces Américains, paranos et incultes, cela tiendrait presque d’une obsession xénophobe à l’égard d’une population particulière. Il y en a pourtant plein des comme Forestier à Los Angeles, du genre groupie de Sanders ou de la harpie Hillary.

Les Républicains sont des vilains

Il se rattrape un peu plus loin en faisant la part entre bons américains et vilains pro-Trump. On le voyait venir de loin par cette référence à une parole du président Américain dans le film : « Ils ont l’air agressifs ». Forestier en déduit : « Ce sont donc des républicains. »   Voila donc pour la touche « je suis de gauche et je n’aime pas la droite ». Cela n’a rien à voir avec le film mais Forestier n’est pas là pour en parler mais seulement pour évoquer ses obsessions comme on le disait.

Récapitulons donc pour l’instant : les Américains sont paranos (enfin ceux qui aiment ce film) et incultes (surtout à Los Angeles), en plus si ils sont Républicains alors ils sont agressifs.

L’idéologie nauséabonde d’Independence Day !

On va donc enfoncer la touche politique pour la suite, Forestier parle de ce qui lui sert d’opinion, voyons cela : « Independence Day repousse les limites du crétinisme : le scénario est bas de plafond, les personnages aussi, et l’idéologie nauséabonde ».

La vache, il y va fort, idéologie nauséabonde qu’il dit.

Je vais donc chercher sur google ce que je trouve à « idéologie nauséabonde », on trouve une référence au FN, à Dieudonné, à la droite selon « L’Humanité », un petit regret il y a rien sur nous … Merde faites des efforts quoi !

Mais en général et en regardant ailleurs, ceux qui parlent de l’idéologie nauséabonde en ont eux-mêmes une et qualifient ainsi « l’extrem droate ».

Donc Forestier est en guerre contre l’extrem droate pourfendeuse de twingo sur l’aéroport intergalactique de Ris-Orangis. Pour lui c’est clair « Independence Day » est un film d’extrem droate mettant en affiche des fachos bien connus comme Will Smith.

Les extraterrestres sont des immigrés comme les autres

Il l’explique d’ailleurs : « le postulat de base est inquiétant : tout ce qui vient d’ailleurs est méchant. Méfiez-vous des immigrés. Surtout s’ils arrivent dans des gamelles volantes ».

Il pourra d’ailleurs recopier cette critique pour tous les films où les extraterrestres sont vilains car ce sont tous des films fachos, revoir aussi les invasions des Huns, pourquoi présenter Attila comme un vilain, si ce n’est par volonté d’exclusion ?

Pour Forestier « Independence Day » est un film qui finit en queue de poisson. Évidemment les immigrés extraterrestres sont des gentils puisqu’ils ne font que détruire des bibliothèques à trois livres et s’en prendre à des salauds de Républicains qui s’ils ne le sont pas n’en demeurent pas moins incultes et bas de plafond. Le problème de ce film ce serait donc que pour Forestier ce ne sont pas ses gentils immigrés à lui qui gagnent à la fin.

Eh oui Forestier est entré dans la nuit sans combattre.

Xavier Collet

Publicités
Cet article, publié dans bobo, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s