Autocritique


Le fantasme de cette petite ordure d’Annydrin

Visitant notre site, un certain Annydrin, qui a eu le grand courage de nous laisser son seul pseudonyme, nous a ainsi apostrophé :

« Heureux que vous preniez aussi bien les crimes dont le capitalisme est responsable et dont les représentant-es devront un jour rendre compte devant la justice. »

Bientôt ledit Annydrin pourra faire sa justice révolutionnaire, je l’attends moi-même avec impatience histoire de rigoler un peu. Mais imaginons qu’il ait raison, que le communisme soit effectivement la fin de l’histoire, il ne me reste plus qu’à faire mon autocritique.

Aussitôt dit, aussitôt fait : Camarade, La hyène puante impérialiste et capitaliste doit effectivement être châtiée pour avoir détourné le peuple de l’avenir radieux que nos grands leaders éclairés lui avaient préparé au prix de leur sacrifice.

L’immonde enrichissement marchand imposé par la liberté bourgeoise et propriétariste ne saurait détourner plus longtemps les masses du fondamental exercice d’éclairage intérieur que nos Lider Maximo, génies des Carpathes et d’Angkor ont su leur imposer au travers de leurs réalisations pénitentes de la Kolima aux camps de Pyong Yang.

« Ce n’est pas tous les jours qu’une idéologie avec autant de sang sur les mains et un passé et un présent si sale, se complaît dans ses atrocités. »

Certes Kamarade et n’oublions pas ces paroles de l’Oberstumpführer Marchais en 1989, lesquelles énonçaient face au capitalisme les résultats globalement positifs du camp socialiste.

Pourtant Camarade, tu n’es pas non plus délié du devoir d’autocritique, ne cède pas à la sensiblerie bourgeoise qui s’effraie d’un sang nécessaire, la Révolution n’est pas un dîner de gala et 150 millions de morts ne sont rien en comparaison des acquis d’une société où les classes auraient été abolies.

Justement, relis nos grands auteurs et en particulier Guevara, tu y apprendras que le crime du capitalisme n’est pas de répandre le sang, mais de tuer les âmes en prônant des valeurs allant dans le sens de cette nature humaine qu’il nous appartient d’améliorer.

Nous surmonterons l’humain, Camarade, notre idéologie façonnera ce méchant singe sans queue – dixit Trotski – alors que le capitalisme n’est que système de valeurs abreuvant des vipères lubriques, pas même une idéologie mais une reddition à la nature humaine. Alors le sang, Camarade, le sang, et le tien aussi car il n’est de plus grand sacrifice que tu puisses faire pour tes frère(e)s de classe.

« Je serais curieux de savoir ce que vous aurez à en dire, aussi vous serez, j’espère, bien élégant-es de m’en faire part et démocratiques pour nous accorder des droits de réponse. Sans quoi, votre suffisance et vos ironies confirmeraient nos propos ».

On remarquera que ce pompeux abruti parle de lui à la première personne du pluriel, rien d’étonnant chez des fourmis humaines qui n’ont pas conscience de leur individualité.

Tu pensais donc, Camarade, que les suppôts du capitalisme te laisseraient s’exprimer en leur sein. C’est là mal connaître les Anarcho-Capitalistes, comme nous, mais pour des raisons différentes, ils n’accordent aucun crédit à la démocratie.

Ledit Pregentil, être profondément vicieux et corrompu par les mafias marchandes, prétend même ne reconnaître aucun droit bourgeois à nos Camarades de lutte, il est à n’en pas douter un extrémiste dangereux et belliqueux au sein même de son mouvement impérialisto-fascisto-bushien puisqu’il récuse la liberté d’expression et le droit de propriété à ceux qui ne lui reconnaîtront pas à lui-même de tels droits bourgeois.

Individualiste comme les autres capitalistes de sa clique, il refuse même la loi de la majorité. Suffisant et ironique il ne tolérerait d’ailleurs pas l’insulte de se faire traiter de citoyen ou de démocrate.

Cependant l’assemblée réactionnaire de l’ADEL pourrait consentir à son éducation au travers de la férule de l’intelligentsia progressiste, il suffit pour cela de se soumettre aux conditions d’intervention sur le forum des Libertariens accessible par le site libertariens.chez.com.

Mais c’est là un très grand défi tant ces hyènes du grand capital ont à ce jour dévoré de camarades voire retourné certains à la force de leurs arguments pleins de leurs immondes sophismes.

Il semblerait donc Camarade que tu ne soies pas à la hauteur et même, qui peut le plus peut le moins, tes connaissances marxistes y seraient là-bas mises à rude épreuve.

Xavier PREGENTIL, le 27 mars 2004, jour de schizophrénie passagère.

Publicités
Cet article, publié dans Communisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s