Contre-attaque à l’intox


Suite de : https://libertariens.wordpress.com/2012/02/21/instrumentalisation-des-enfants-par-la-fsu/

Acte 2. Je transmets ce tract à la liste des Libertariens et à Yves Fromion,  député-maire d’Aubigny sur Nère, le soir même en les termes suivants :

Monsieur le Maire,

Voila le tract que me remet ma belle-fille Marie 8 ans de retour de l’école, et que sa maîtresse lui a donné en main propre !

Je tiens à vous faire part de mon indignation par rapport à ce mouvement de grève indécent en défense du statu quo et des privilèges d’une administration que nous subissons au quotidien dans ses comportements irresponsables et ses jérémiades perpétuelles.

Nous sommes, Monsieur le Maire, nombreux a avoir applaudi la fin des monopoles de France Télécom, la concurrence de la poste dans les services colis. Nous attendons avec impatience la fin du monopole de la poste, de la sncf, d’edf-gdf, etc. Ces grèves se font donc contre l’intérêt général.

Il semble, par ailleurs, que les moyens de l’école pour lequel je paie en tant que contribuable aient été utilisés pour imprimer ledit tract.

Je souhaite connaître votre position sur cette affaire et vous remercie de votre réponse.

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération 

Acte 3. Ma réponse à la maîtresse de Marie, 8 ans, mardi 18 janvier 2005

Je tiens à vous faire part de ma très profonde indignation vis-à-vis de ce tract que vous vous êtes permis de remettre  à Marie et dont la teneur fortement engagée appelle les parents à vous soutenir dans la cause du tout Etat.

Je considère ce mouvement de grève en soutien au « sévice public » comme particulièrement indécent de par sa volonté de défendre des privilèges en bloquant toute évolution de notre société.

Je déplore que l’institutrice de Marie y participe.

Vous comprendrez donc que je ne vous soutienne pas et quitte à manifester croyez que ce ne serait pas en faveur des forces du statu quo, de celles du maintien des monopoles publics que vous soutenez.

Enfin, au cas, où ce serait la seule pression de vos collègues qui vous contraigne à faire grève en faveur de vos petits intérêts catégoriels, je ne serais pas pour autant plus indulgent car il appartient à chaque enseignant, et j’en suis, de se déterminer par rapport à ce qu’il croit juste ; en fonction de l’intérêt des enfants et de la construction d’une société plus libérale.

Aucune réponse ne sera donnée à ce courrier, voila une enseignante qui n’assume donc pas ses actes et engagements.

Acte 4. Le journal de la FSU SNUipp18 du 12 janvier 2005 que je découvre le mercredi 19 février 2005 présente un modèle de lettre aux parents qui fournit mot pour mot les éléments du torchon signé « les enseignants de l’école des grands jardins d’Aubigny », mais deux points ont été rajoutés  audit torchon : la possibilité de suppression de poste à Aubigny mais aussi le savoureux  « Contrairement à ce qui est dit dans les médias, les grévistes de l’Education Nationale ne sont jamais payés. »

Publicités
Cet article, publié dans Procès de Moscou, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Contre-attaque à l’intox

  1. Ping : Instrumentalisation des enfants par la FSU | Association DEs Libertariens (ADEL)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s