L’argent


Rearden entendit Bertram Scudder, à l’extérieur du groupe, dire à une  fille montrant quelques signes ’indignation, « Ne le laisse pas te perturber.
Tu sais, l’argent est la racine de tous nos maux et lui est exactement le  symbole typique de l’argent. »

Rearden ne pensa pas que Francisco avait pu entendre cela, mais il  le  vit se retourner vers eux avec un sourire solennellement  courtois

« Donc vous pensez que l’argent est la racine de tous les maux ? » dit  Francisco d’Aconia. «  Ne vous êtes vous jamais demandé quelle était la racine  de l’argent ? L’argent est un moyen d’échange, lequel ne peut exister si il n’y  a pas de biens produits et les hommes capables de les produire. L’argent est la  forme matérielle du principe qui veut que les hommes qui désirent traiter entre  eux doivent le faire par l’échange et donner une valeur contre une autre valeur.
L’argent n’est pas l’outil des fainéants larmoyants qui réclament votre produit  par la pitié, ou des voleurs qui vous le prennent par la force. L’argent est  rendu possible seulement par les producteurs. Est ce que c’est cela que vous  considérez comme étant mauvais ?

« Quand vous acceptez de l’argent en compensation de votre effort, vous  le faites seulement sur la conviction que vous allez l’échangez pour le produit  des efforts d’autres personnes. Ce ne sont pas les fainéants ou les voleurs qui  donnent de la valeur à l’argent. Pas un océan de larmes ne peut transformer ces  bouts de papiers dans votre portefeuille en pain dont vous aurez besoin pour  survivre demain. Ces bouts de papier, qui pourraient être de l’or, sont un gage  de confiance envers l’énergie des hommes qui produisent. Votre portefeuille est  votre déclaration d’espoir que quelque part dans le monde vous entourant, il y a  des hommes qui ne feront pas défaut à ce principe moral qui est la racine de l’argent. Est ce que c’est cela que vous considérez comme étant mauvais ?

« N’avez vous jamais recherché les racines de la production ? Regardez une centrale électrique et osez vous dire à vous même que cela a été construit par les efforts musculaires de stupides brutes. Essayez de faire pousser un grain de blé sans la connaissance que vous a laissé les hommes qui l’ont découvert avant vous pour la première fois. Essayez d’obtenir votre nourriture par rien d’autres que des mouvements physiques et vous découvrirez que l’esprit humain est la racine de tous les biens produits et de toute la richesse qui a  toujours existé sur terre.

« Mais vous dites que l’argent est fabriqué par la force aux dépens de ce qui est faible ? De quelle force parlez-vous ? Ce n’est pas la force des armes ou des muscles. La richesse est le produit de la capacité à penser que possède l’homme. Alors l’argent serait-il fabriqué par l’homme qui invente aux dépens de ceux qui n’ont rien inventé ? Est ce que l’argent est fabriqué par les hommes intelligents aux dépens de ce qui sont stupides ? Par les êtres capables aux dépens des êtres incompétents ? Par les êtres ambitieux aux dépens des fainéants ? L’argent est fabriqué avant qu’il ne puisse être volé ou racketté, il est fait par l’effort de chaque honnête homme, chacun à l’échelle de sa capacité. Un homme honnête est quelqu’un qui sait qu’il ne peut consommer plus qu’il n’a produit. »

Atlas Shrugged, extrait traduit
par Jean-Philippe Boursier

Publicités
Cet article, publié dans Institutions de la liberté, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s